Création de sites web écologiques

Nüweb crée des sites internet plus respectueux de l'environnement.

Il s'agit d'une démarche d'autant plus gratifiante que plus les sites sont écologiques, plus ils sont performants et donc mieux référencés.

  • Performances
  • Écologie
  • Référencement

Les faits

Chaque année, un internaute consomme en moyenne :

  • 203 kg de gaz à effet de serre ;
  • 2924 litres d'eau ;
  • autant d'énergie électrique que 10 Haïtiens.

Chiffres de 2015 (source).

Les trois responsables des émissions de gaz à effet de serre liées à internet sont : utilisateurs, réseau, data-centers.

Éco-conception web

Fort de ce constat, Frédéric Bordage - expert en green IT (informatique durable) - en a tiré des enseignements à destination des développeurs web. Il les a rassemblés dans un ouvrage : Éco-conception web (chez Eyrolles) :

Couverture livre éco-conception web

Ces bonnes pratiques sont au nombre de 115, plus ou moins simples à appliquer, plus ou moins efficientes.

Nüweb s'est fortement inspiré de cette "bible de l'écoconception" pour réduire l'empreinte écologique de ses sites. Voici un échantillon des nombreuses actions mises en œuvre.

Électricité & eau

Ne pas transférer des ressources inutilement

  • N'afficher les images d'une page que lorsque c'est nécessaire. Par exemple, une image en bas de page n'a aucune raison d'être chargée tant que le visiteur n'atteint pas le bas de la page.
  • Utiliser au maximum le cache des navigateurs afin de ne pas solliciter des ressources déjà transférées.

Réduire le nombre de fichiers transférés

  • Rassembler les fichiers de même type en un seul (feuilles de style et fichiers JavaScript).
  • Limiter les requêtes envoyées au serveur.

Réduire le poids des fichiers transférés

  • "Minifier" les fichiers (retirer les caractères inutiles du code JavaScript, CSS voire HTML).
  • Compresser les fichiers.
  • Redimensionner les images en amont.

Encre & papier

On y pense rarement, mais internet est gourmand en encre et en papier. Comment est-ce possible ? Aussi surprenant que cela puisse paraître, de nombreux internautes impriment les pages des sites internet. Ils préfèrent lire sur du papier que sur un écran. Qui n'a pas déjà imprimé une recette de cuisine ou un itinéraire ?

Cela consomme du papier et de l'encre. L'impact écologique est d'autant plus grand que beaucoup de pages imprimées contiennent des éléments inutiles : le logo du site, le menu de navigation, le pied de page …

Dans une démarche environnementale, un site web doit fournir une feuille de style spécifique à l'impression.

  • Économiser le papier grâce à une mise en page condensée et réduite à l'essentielle.
  • Économiser l'encre grâce à l'utilisation d'une police de caractères fine ; on comprend aisément qu'imprimer le caractère « O » (en gras) consommera plus d'encre que le caractère « O ».